Le passage à l'autre...

Ont visité cette page.

dimanche 12 janvier 2014

Plan du site

             

.

Concours 2013 :  RENCONTRES EUROPEENNES EUROPOESIE :

Premier  prix section poésie libre,  thème libre.

 

Regarde toi bon Dieu, pourquoi cet œil dardant
Cette odeur vénéneuse, que la sueur diffuse
Et cette paume moite, comme une huître recluse
La mâchoire crispée, ce claquement des dents ?

L’autre que tu foudroies, est-il si dissemblable ?
Tutsi ou bien Hutu, femme porte l’enfant
Endormi sur son dos, bercé de son pas lent
Comme on porte la paix, le pardon improbable...

Enfants terrorisés, par les poings fanatiques
Martelant les poitrines, Chiites ou bien Sunnites,
Dans les jambes du père, tous ils se précipitent
Les mains sur les oreilles, tremblants et pathétiques...

Dans la rue un soldat, sur un toit le sniper,
Le Tchétchène ou le Russe, pauvres adolescents
Arrachés à l’amour, s’étonnant de leur sang,
S’abîment réunis, par les mères en pleurs...

Reconnais à Mostar, ce pont de l’un à l’autre !
Serbe ou bien Croate, le vieillard se repose
Et ses yeux fatigués, s’attardent sur les choses
Les ombres qui s’allongent, l’une épousant l’autre...

Protestant, Catholique, émanation d’Irlande
Tu es né de l’écume, à la vague arrachée
De la folie de Dieu, brisée sur le rocher,
Tu es la mousse verte et l’herbe sur la lande...

Regarde toi bon Dieu, pourquoi cet œil dardant
Cette odeur vénéneuse, que la sueur diffuse
Et cette paume moite, comme une huître recluse
La mâchoire crispée, ce claquement des dents ?

La peur, Oh, la peur de l’autre !

Joël LEPLAT (tous droits réservés)

La dernière mise à jour de ce site date du 12-01-14